Entrez dans un nouvel ère de démons de la nuit. Venez incarnez un vampire ou un humain et montrez votre talent au monde !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Visite a la reine par obligation

Aller en bas 
AuteurMessage
Bartholomé
Garde Du Corps
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 26

Fiche du personnage
Pouvoir: transformation des bras en épée et bouclier
Parcour :

MessageSujet: Visite a la reine par obligation   Mer 18 Aoû - 2:09

Il était tard le soir lorsque Bartholomé quitte précipitamment les écuries royales sur le dos de l'un des meilleurs chevaux du royaume,il prit la direction de la frontière a bride abattus. Il portait un message de la reine de la plus haute importance pour la reine des humains pour lui demander un toit. Il parcourut la moitié du royaume en deux jours car le cheval devait reprendre des forcés après avoir couru pratiquement une journée entière puis il finit enfin par atteindre la frontière séparant les deux mondes,elle était bien gardé des tours postés tout les 3 mètres avec des archers a l'intérieur prêt a tirés a n'importe quel moment et une muraille grand de 20 pieds au moins et une seule porte de passage gardé par des hommes armés jusqu'aux dents. Bartholomé s'arrêta devant eux


"Qui ete-vous et pour qu'elle raisons voulez vous traverser?"


"Je suis Bartholomé chef de la sécurité de la reine j'ai un message urgent a délivré a la reine des humains" Sur ses mots il sortit le sceau royale que la reine lui avait auparavant confié pour qu'il puisse passé sans encombre

"Mais c'est bien le sceau! Ouvrez la porte et vite! Allez y passé"


Bartholomé passa la grande herse qui impressionnante qui devait pesé si lourd qu'elle serait capable de découpé en deux n'importe qu'elle personne se trouvant en dessous,ils ont dus s'y mettre a 10 pour la soulever et 10 hommes bien battis. Il reprit sa course au plus vite mais n'étant allez que rarement dans le monde humain avec la reine il ne connaissait guere la route et dut s'arrêter mainte et mainte fois pour demander son chemin a des passants ou bien encore a des villageois. Il fut enfin en vue du château de la reine,il était grand et magnifique avec toute ses tours et finit par arriver devant le parvis,il descendit de cheval et montra la lettre imposé du sceau de la reine pour qu'on le laisse passez pour voir la reine. Il monta les grands escaliers puis passa dans diverses salle pour enfin arriver a son bute,lorsqu'il vit la reine il fit une révérence et prit la parole:


"Bonsoir Madame veuillez me pardonner de mon intrusion mais je vous apporte des nouvelles de ma reine en ces temps troublée,car en effet elle fut trahie par quelques personnes et fut contraint d'abandonner son trône et de s'exiler du pays,au moment même ou je vous parle elle est en chemin pour vous rencontrer Madame" Il lui donne la lettre "Tout est écrit dedans elle m'avait envoyé en éclaireur au cas ou"

Il resta dans la salle attendant la réponse de la reine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Marie M. Faust
Reine du Zehel
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 28

Fiche du personnage
Pouvoir: Sang magique !!! Offre la vie ou donne la mort
Parcour :

MessageSujet: Re: Visite a la reine par obligation   Mer 18 Aoû - 2:43

Une journée magnifique s'annonçait. L'été était au beau fixe, le soleil semblait certes hésitant à se montrer, caché entre deux nuages mais sinon les températures étaient délicieuse. Pourtant Elisabeth ne profitait nullement des joies de son jardin ni de sa cour. De fait, les affaires du château réclamait toute son attentions et elle avait délaissé quelques peu sa fille car un de ses espions était revenu au bercail, lui apportant des nouvelles alarmantes.
La reine avait donc rejoint ses appartements privés et avait reçu son espion. Ce dernier lui avait alors annoncé que la reine des vampires avait été trahi. Tout d'abord, la reine fut surprise puis son regard se durcit. Elle demanda à son homme de main où se trouvait la reine mais ce dernier l'ignorait. Elle lui ordonna alors de se renseigner puis le congédia.
Cette nouvelle était alarmante car elle craignait ce qui se passerait si un vampire plus malhonnête reprenait le trône. Les taïjis trainaient tellement en ce moment, qu'une fausse manœuvre pourrait engendrer un conflit.
Malgré tout, son premier soucis était de protéger la reine disparue. L'avait-il déjà tuer ? A moins qu'elle n'ait réussi à s'échapper ? L'impératrice rageait d'ignorer l'état de son amie.

Pourtant ce fut un peu plus tard dans la journée qu'un vampire débarqua au palais, porteur d'un courrier marqué du sceau royal. Le messager fut conduit dans la salle du trône mais la reine demanda finalement à ce qu'il la rejoigne dans les appartements privés de son Altesse et c'est au bout de plusieurs minutes qu'il pénétra dans son bureau. Elle se tenait debout, près d'une fenêtre où elle pouvait observer ses enfants en train de jouer dehors puis se tourna vers ce homme qu'elle reconnu comme le chef de la garde royale. La jeune femme eut un sourire, le connaissant déjà grâce aux nombreux rapports que lui fournissaient ses hommes de main, cependant il ne se présenta pas à elle et bien que cela la surprit quelque peu, elle fut ravie qu'il entre aussitôt dans le vif du sujet.
Il lui tendit alors le manuscrit et la reine fit un geste sans pour autant quitter sa place. Un enfant surgit alors d'un coin sans que personne ne l'eut remarqué plus tôt et prit le parchemin qu'il porta à sa reine. Cette dernière lui fit un sourire et l'enfant repartit dans son coin où il s'immobilisa tel une statue.
Sans plus se préoccuper de son garçon de compagnie, la somptueuse reine décacheta la lettre et se plongea dans sa lecture, oubliant totalement l'homme accroupit au sol. Son visage s'adoucit à la lecture de ses lignes rassurante. Ayame se portait bien et lui mandait l'asile en son territoire et lui donnait des nouvelles de son peuple et de ses conditions précaires. La reine releva finalement un visage soulagé malgré les affirmations de ses craintes. La reine déchue se portait bien et c'était tout ce qu'il incombait en cet instant. Elle regarda alors devant elle et vit le vampire, toujours là...
Tenace le petit... Elle lui sourit puis frappa dans ses mains. Son garçon de compagnie sortit à nouveau de sa léthargie et s'approcha de sa souveraine puis attendit ses instructions.


"Conduit ce vampire à la cuisine afin qu'il reprenne des forces et s'il le souhaite, conduit-le aux chambre d'invité. Nous avons ici un invité de marque après tout. N'est-pas cher chef de la garde royale ?"

Elle reporta son regard sur Bartholomé et le fixa un instant, cherchant à déceler sa surprise sur son visage puis reporta son regard impassible sur l'enfant, toujours immobile.

"Une fois qu'il sera repu et soigné, préviens les cuisines qu'une invitée de marque arrive. Je veux qu'une chambre soit prête à son arrivée et qu'elle puisse savourer d'un bon bain après son rude voyage compris ?"

L'enfant hocha la tête puis s'approcha du vampire et s'inclina en dévoilant un léger "veuillez me suivre Monsieur" puis ouvrit la porte. Alors que le vampire allait suivre l'enfant la reine l'interpella.

"Je souhaiterais vous voir après que vous soyez plus présentable. J'aurais un courrier à vous remettre à Ayame avant que vous partiez la rejoindre car c'est ce que vous comptez faire n'est-ce pas à moins qu'elle vous ait ordonné de l'attendre au château ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bartholomé
Garde Du Corps
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 26

Fiche du personnage
Pouvoir: transformation des bras en épée et bouclier
Parcour :

MessageSujet: Re: Visite a la reine par obligation   Mer 18 Aoû - 3:20

La reine fit appelé un enfant sortit de nul part,Bartholomé ne l'avait pas remarqué il lui prit la lettre des mains pour la donné a la reine qui buvait chaque ligne qu'elle lisait de la lettre et a voir sa mine réjouie elle était heureuse des nouvelles. Une fois cela finit,Bartholomé fit surpris qu'elle puisse connaitre son rang. Il se releva:

"Je vous remercie de cet accueil Madame,ma reine m'a beaucoup parlé de vous et fait beaucoup d'éloge a votre sujet et ma foie elle n'avait pas tord sur beaucoup de point"

Puis il prit la direction de la porte accompagné du jeune homme lorsque la reine le retint une dernière fois pour me donner des instructions. Elle n'avait effectivement pas tord Bartholomé n'était vraiment pas présentable,le voyage fut long et pénible mais il aurait peut-être pu faire un effort:

"A vrai dire Madame je suis désolé de vous l'apprendre mais le dernier ordre de ma reine était de vous délivré le message quand a moi je doit rentrer au royaume pur être sur que personne ne se lancera a la recherche de la reine et que le trône ne tombe en de mauvaise mains,mais je prendrais votre lettre avec le plus grand soins et la remettrait a ma reine lorsque je la croiserai sur mon chemin de retour"

Sur ces mots il quitta la pièce en compagnie de l'enfant qui l'emmena au cuisine. Il prit place a une table qui était celle des domestique et mangea quelque bout de pains et mangea aussi de chevreuil fraichement chassé de ce matin,il prit quelque morceaux ensanglanté car il n'avait pas prévue assez de fiole pour la route puis une fois repue de ce délicieux repas l'enfant l'emmena a la salle de bain. Ils traversèrent quelques salles richement décorées avec de superbes illustrassions aux plafonds avec quelque dorure,Bartholomé ne savait pas trop ce que représentait certaines scènes mais quelques unes lui rapellait certains évènements car il y avait quelque vampire de représenté de grande bataille lors de d'une guerre qui se trouvait bien loin d'aujourd'hui. Il arriva devant la porte qui était elle aussi sculpté dans un superbe et la poignée quand a elle était magnifique comme toute les autres. Il entra pour découvrir une pièce très grande et magnifique avec des fresques sur les murs et le bain était assez grand pour accueillir plusieurs personnes. Il attendit d'être seul pour ranger soigneusement ses affaires et se glissa dans le bain chaud qu'on lui avait fait coulé au préalable,il se détendit un peu il doit bien l'avouer car ces derniers jours n'avaient pas été tendre avec son corps. Il repensait a la pauvre reine qui était obliger de s'exiler et il se prit lui même a se maudire de n'avoir rien pu faire pour empêcher cela. Une fois son bain terminé et s'être un peu parfumée il se revêtis et demanda a ce qu'on l'emmène voir la reine. Il se prosterna devant elle:

"Je vous remercie pour votre hospitalité Madame et ne voudrais en abusé guère plus longtemps je viens donc prendre la lettre que vous vouliez me confier et prendre congés de votre agréable compagnie"

Bartholomé fut élevé en présence d'une famille royale on pouvait donc dire qu'il savait parlé correctement et ne pas émmettre un mot plus haut que l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Marie M. Faust
Reine du Zehel
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 28

Fiche du personnage
Pouvoir: Sang magique !!! Offre la vie ou donne la mort
Parcour :

MessageSujet: Re: Visite a la reine par obligation   Jeu 19 Aoû - 1:39

[je parle de sa robe dans le texte. Si tu désires un aperçus :
Spoiler:
 
]

"Je suis touchée que la reine me fasse des compliments si élogieux en ma personne et je ne puis que lui rendre hommage pour son courage et sa détermination."

Puis le vampire fut retenu encore un peu et lui confirma son départ d'ici peu ainsi que son accord pour porter la lettre à sa consœur. La reine hocha la tête en signe d'assentiment bien qu'elle ne lui aurait de toute manière nullement laisser le choix pour porter sa lettre.
Une fois la porte refermée, la reine replongea son regard azuré vers le jardin mais n'y vit pas ses enfants. Son coeur se serra d'un coup et une panique sourde la tirailla pendant une seconde à peine jusqu'à ce qu'elle pense qu'ils ne risquaient rien au sein de sa demeure. Trop de garde les surveillaient en toute discrétion et elle savait qui était dans son château ainsi que leur passé et leurs liens ou non avec les Taïjis car aujourd'hui elle se refusait de perdre encore un de ses proches à cause de ses chiens de révolutionnaires.
Tiens en parlant de ça, elle avait un entretien à passer. A cette pensée, son regard devint mauvais et un once de sadisme passa dans ses yeux d'un gris acier. La jeune femme s'élança alors d'une démarche souple malgré le corset de sa robe et le poids de cette dernière.
Il faut dire que sa tenue était un amoncellement de tissus fins et ondulés aux tons mauves clairs couvrant ses jambes mais caché par une parure sombre légèrement froissé. Le haut était un corset de cette même matière noire orné de lanières mauve qui enserraient son corps. Les bordures de la robes étaient recouverte du tissus fin brodé en fines dentelles. Sa robe lui donnait une allure d'ange noir qui lui allait fort bien. Le seul signe de son pouvoir royale était son sceau à son doigt et son regard impérieux.
La reine marcha dans les méandres de son château, empruntant passage secret et couloir peu connu, s'enfonçant un peu plus dans son château, pénétrant peu à peu dans son sous sol puis dans les geôles où des cris retentissaient par moment.
Au passage de la souveraine, des mains se tendaient et des voix suppliantes lui demandaient grâce. Elle les ignorait, froide et fermée continuant son chemin sans un regard, sans une once de compassion. La raison de ce comportement était simple : c'était des traites et des révolutionnaires. Des assassins des deux races et peu être même les comploteurs du meurtre de son maris.
Elle arriva finalement à destination et fit signe aux deux garde en faction qui lui ouvrirent la lourde porte en chêne. Elle entre après les avoir remercié d'un signe de tête.
A l'intérieur de la pièce se trouvait trois hommes. Deux d'entre eux se tenaient debout, manipulant divers outils peu attirant, parlant à voix basses en fixant le troisième homme allongé sur une planche en métal, les pieds et les mains liés. Son corps était couvert de bleus et d'écorchures en tout genre. Son visage tuméfié aurait fait tourner plus d'un estomac et l'on pouvait se demander si le pauvre homme était encore vivant. Pourtant la respiration saccadé qu'on apercevait sur son torse nu témoignait de sa vie précaire.
La reine s'approcha droite aussi impassible qu'un chat observant la souris qu'il tient entre ses griffes. Elle observait ce monstre face à elle, ce vampire qui avait tué des enfants pour assouvir sa faim et qui avait tenté un soir de s'en prendre à ses trésors, à sa tendre progéniture si cher à son coeur. Mais sa tentative était voué à l'échec et il était tombé entre les griffes d'un reine cruel envers les traitre. Pourtant elle ne l'avait pas encore décapité car elle cherchait des informations. Était-ce par arrogance qu'il avait commis ce geste inconsidéré ou sur un ordre précis ? C'est ce que la reine voulait savoir.
Une fois à hauteur du vampire, elle posa sa main sur son corps et ce dernier se crispa, attendant un coup. Les deux bourreau cessèrent de parler et observèrent leur souveraine. La reine voyait les yeux gonflés de l'assassin s'ouvrir pour regarder celle qu'il avait provoqué inconsidérément. Elle lui sourit et il déglutis avec peine en voyant ses lèvres s'étiraient en une moue sanguinaire.


"Je te l'avais dit. Je hanterais désormais ta misérable vie que je prendrais soin de maintenir... Un couteau."

L'un des bouchers s'approcha d'Elisabeth et lui tendit une lame argenté. La femme le prit et observa sa forme incurvée puis reporta son regard de mort sur le vampire et s'ouvrit la main.

"Maintenez-le et ouvrez-lui la bouche."

L'homme s'exécuta et la reine s'avança et ferma sa main, libérant le liquide qui coula le long de sa paume et goutta jusqu'à la bouche du malheureux qui fut contraint d'avaler le liquide. La reine desserra ensuite le poing et attendit que son sang agisse sur le corps de sa victime. Au bout de quelques minutes elle vit ses bleus disparaitre et ses plaies se refermer. La jeune femme déclara alors.

"A-t-il parlé ?"

"Non madame."


"Augmentez les coups, brisez-lui chaque doigts puis marquez-le au fer. Je reviendrez plus tard pour lui redonner sa ration de sang. Prenez votre temps et n'oubliez pas de lui parler de son engeance qu'il a conduit à la mort par son geste irréfléchi."

Face à cette phrase le vampire tenta de se redresser et se débattit en poussant un hurlement, fixant la reine d'un regard meurtris et fou de rage cracha.

"Vous êtes un monstre ! Vous n'avez pas de coeur !"


La reine lui saisit le cou et le plaqua contre la table de fer avec une force surprenante pour son allure. Elle le tenait fermement et le vampire commençait à suffoquer sous sa poigne. Elle le regardait froidement et lui répondit tout aussi durement.

"Le monstre ici c'est toi. Tu ne peux que t'en prendre à toi pour la mort des tiens. Ton arrogance face à la vie des humains doit être payé. Je prends ce qui me revient de droit. Je venge ses enfants vidés de leur sang par ton bon soin. Quand à mon coeur, je ne l'ouvre pas à des êtres dénués de bon sens tels que toi Taïji ! Le seul plaisir que j'ai est de te regarder souffrir et de savoir que ton calvaire durera pour l'éternité."

Elle eut un sourire effrayant et le lâcha puis se détourna et repartit vers la porte. Elle s'arrêta sur le seuil et déclara

"Remercie ta condition de vampire pour ce don inespéré."

Elle sortit tandis que les deux bouchers reprenaient leur travail sous un dernier cri de rage du vampire. La reine reprit le chemin en sens inverse, retournant à ses appartements sans un sourire.
Ce vampire avait tort de croire qu'elle avait tué des innocents. Ce n'était absolument pas dans ses habitudes d'abattre de jeunes vampires uniquement parce que leur père avait tenté de tuer ses enfants. Mais elle savait que grâce à ce stratagème, le vampire serait peu à peu brisé et finirait par cracher le morceau. Ensuite elle ferait en sorte qu'il oubli sa descente au château grâce à l'un de ses hommes et elle le renverrait chez lui pour le mettre sous surveillance après lui avoir rendu la santé grâce à son sang.
La reine arriva à ses appartement et alla se laver les mains puis se rendit à son bureau et rédigea la lettre à sa consoeur, l'assurant de son soutien et de son accueil au château tout en lui portant des nouvelles sur sa famille et quelques affaires bénignes au château. Une fois l'ensemble écrit, elle cacheta la lettre et la laissa sur son bureau puis se leva. Elle donna quelques ordres puis demanda à ce qu'on la laisse seule. Ensuite, elle s'avança jusqu'à la fenêtre où le soleil commençait à décliner, et se mit à regarder les reflets du soleil sur l'eau des étangs,rêveuse.

L'arrivé du vampire la sortit de son demi sommeil et elle détourna son visage lasse vers le chef de la garde en se redressant peu à peu pour reprendre contenant. Ce dernier la remercia de son hospitalité et la reine lui sourit et se dirigea vers son bureau pour saisir le précieux parchemin. Elle se plaça ensuite face au soldat et lui tendis la lettre qu'il prit.


"J'ai demandé à ce qu'on vous remette vivre et sang en poudre pour votre voyage de retour. Un cheval frais a aussi été mis à votre disposition, l'autre étant trop faible pour repartir."

Elle lui fit un sourire puis lui fit signe de se redresser et lui prit les mains dans les siennes, si douce en cet instant... Son regard avait repris un ton d'azur calme et son visage était détendu. Elle poursuivit.

"Sachez que vous serez toujours le bienvenue en ce château messire. Je vous prierais de bien vouloir remettre mes profondes salutations à votre maitresse quand vous la verrez. J'espère que vous ferez bonne route et je prie pour qu'il ne vous arrive rien."

Elle eut un dernier sourire et libéra les mains du chevalier puis appela un serviteur en lui demandant de conduire le vampire à l'écurie ou à sa chambre au cas où ce dernier désirait récupérer ses derniers effets personnels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite a la reine par obligation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite a la reine par obligation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La reine Sofia, d'Espagne, en visite en Haiti
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Visite médicale des femmes n° 2 infirmière Sate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
dark night of vampire :: Zehel :: Palais Imperial :: Salle du Trône-
Sauter vers: